Dernière plongée…


Il y a quelques jours, en totale appréciation des dernières chaleurs et pour capturer ce rarissime moment, je vous offre la chute en automne.

Cette photo a été prise à fleur d’eau, le 26 septembre, lors d’un dernier bain dans la rivière Calway.

 octobre 2017 SS

Suite aux problèmes occasionnés par la monté des glaces de mars et avril, j’ai aggravé mes problèmes aux genoux.

Afin de demeurer actif, depuis juin, j’ai l’assistance d’une Orthèse de Distraction et Rotation pour Arthrose (OdrA).

Disons que mes attentes étaient plus grandes que les résultats. ..

Pour faire une histoire courte, les démarches pour une chirurgie du genou gauche sont en cours.

Il se pourrait que très bientôt, je puisse ‘profiter’, durant quelques semaines, d’un ralentissement forcé.

Étant donné que ce n’est pas une chirurgie des doigts, je serai sans doute très présent enligne et remettrai peut-être à jour, mes domaines quebexport.com et lesjardinsdeguerison.com

 

En 2012, j’avais le projet de produire des vidéos pour mon blog, Les Jardins de Guérison .

J’ai fait l’acquisition d’une petite caméra géniale Kodak PlaySport (Zx3).

Peu dispendieuse, je l’ai fréquemment amenée prendre des bains.

Elle est étanche jusqu’à 10 pieds…

C’est elle qui a été utilisée pour la photo du calendrier.

Elle a été remplacée par le modèle Zx5 (pratiquement les mêmes caractéristiques) qui se vend 3X plus cher.  Sur Amazon, il y en a comme la mienne, à moins de 50.$.

En cliquant sur le lien, vous le constaterez, si cela vous intéresse… 😉

 

Dernier weekend très occupé, (visitez mon mur FB, pour en savoir plus), je me permets de transmettre et publier Octobre, un peu à l’avance.

Terminé la plongé, admirons maintenant les couleurs d’automne!

 

À bientôt,

Richard XXX

octobre 2017 M

Cliquez pour agrandir. Vous pouvez sauvegarder, utiliser, partager ou imprimer, sans autorisation autre que d’indiquer l’adresse du blog.

 

Publicités
Publié dans calendriers, Non classé | Laisser un commentaire

Laisser partir…


Les pluies de fin octobre, ont balayé abondamment les résidus colorés d’automne…

Il me semble que cette période de l’année soit propice aux grands ménages…

Ce serait bon de donner nos surplus, ce dont on n’a plus vraiment besoin, particulièrement quand il faut renouveler notre garde-robe…

Les organismes bénévoles récupèrent les ‘sert plus à rien’. Ils en feront profiter ceux qui choisiront de leur donner une ou plusieurs autres vies.

Pour que ça se produise, il faut d’abord les laisser partir…

novembre 2017SS

Tantôt, en rangeant des vêtements d’été, je me suis rendu compte qu’il y en avait beaucoup qui n’avaient pas été utilisés depuis longtemps, ou n’étaient plus à ma taille.

J’ai retrouvé un sombre complet neuf, acheté en 2015, sous prétexte que, même si je n’en avais pas besoin, il serait de toute beauté…, dans mon cercueil.

C’est bête, car lorsque je partirai, ce sera l’incinération immédiate, s’il n’y a plus rien à recycler!

Bien certainement, je n’ai jamais fait ajuster les bas de pantalon…
La vue du cimetière, le ‘Site Patrimonial de St-Joseph-de-Beauce’ et les fonds inondés de la Vallée, fait voir, à gauche, le bâtiment construit par la ‘Céramique de Beauce’. 

En 1989, elle est partie…

La semaine dernière, nous avons dit adieu à un des deux derniers fondateurs, un ami, Monsieur Damien Doyon. Le dernier à laisser partir sera mon père, Jean-Paul.

Une exposition permanente invite la découvrir CB au Musée Marius-Barbeau.

 

Le 16 novembre, je serai hospitalisé, à Thetford, pour une arthroplastie totale du genou gauche.

La réhabilitation ne sera pas une sinécure, et je ne suis pas certain de pouvoir aussi bien accueillir les premières neiges de la saison que l’an dernier…

Sans doute, peu vite sur les patins, je serai presque toujours disponible enligne et plus…

Merci d’avoir une petite pensée pour moi…

… à suivre le 30 novembre.

À bientôt,

Richard XXX

novembre 2017

Cliquez pour agrandir. Vous pouvez sauvegarder, utiliser, partager ou imprimer, sans autorisation autre que d’indiquer l’adresse du blog.

Publié dans calendriers, Non classé | Laisser un commentaire

Les verts murs de septembre…


Débuté en retard, l’été saura-t-elle perdurer?

Les sauts d’humeur climatique font partie des choses que l’on ne peut changer.

On se rappelle ’Irène’ en 2011, un peu avant la Fête du Travail, les inondations du printemps et le déluge du Texas, présentement.

Je me rends compte que mes déboires avec les eaux, en mars et avril, ont créé une espèce de choc post traumatique qui affecte aussi presque tous ceux qui l’ont vécu.

La rivière si calme dans un décor vert foncé, juste avant de revêtir ses splendeurs d’automne, inspire la paix, la détente et le lâcher prise.

Le mental s’étant payé tout un ‘trip’ au printemps, aurait le goût de reprendre le contrôle du bonhomme.

Mes craintes d’un autre hiver difficile doivent être remplacées par la plénitude des instants présents.

J’apprécie les vibrations de l’eau, la force et la facilité avec laquelle la Nature a vite fait d’effacer toutes traces des dégâts des 33 jours d’invasion des glaces.  

Le festival des couleurs, annoncé par les érables aux rouges précoces, lance une invitation à  l’exploration des magnifiques paysages, en Beauce particulièrement, mais aussi partout au Québec.

Chaque belle journée sera à déguster passionnément!

C’est beau, mais bref…

Quelques grands vents et des pluies intenses ont souvent vite fait d’effacer cette expo d’œuvres d’art.

À bientôt,

Richard XXX

 

Cliquez pour agrandir. Vous pouvez sauvegarder, utiliser, partager ou imprimer, sans autorisation autre que d’indiquer l’adresse du blog.

Publié dans calendriers | Laisser un commentaire

Fleurette à l’Écurie des Chutes…


En août cette année, je vous présente ma nouvelle voisine!

Une superbe belle blonde : Fleurette!

Cette belle jument Haflinger appartient à Roger, l’ami de Patricia Gilbert, propriétaire de l’Écurie des Chutes.

Je la trouve superbe, calme, très sociable et photogénique.

Lorsque l’on s’approche et lui parle, elle vient nous voir.

C’est une superbe animale dont il est facile de tomber amoureux 😉

Elle a le même prénom que l’épouse de mon premier patron, chez IAC, à Matane, en 1969…

Cet été là, la pêche commerciale aux crabes débutait dans le Fleuve.

Les crabiers provenaient presque tous de Terre-Neuve.

Les poissonneries étaient à Matane.

Notre patron possédait une maison pour sa famille.

Nous, les jeunes débutants, demeurions en pensions ou en chambres, en attendant d’obtenir notre permanence.

Souvent, les samedis, très gentil et bon vivant, Monsieur Paradis nous invitait à piqueniquer chez-lui, particulièrement lors de cette saison du crabe…

Après le travail, vendredi, nous allions au port accueillir les crabiers…

Les marins pêcheurs, réservaient les crabes moins imposants et nous les vendaient directement au prix de .25 cents l’unité!

ON SE PAYAIT TOUT UN LUNCH EN GANG!

Après les avoir fait cuire dehors dans l’eau salée, on s’assoyait autour d’une grande table ronde…

Un grand saladier au centre, tous le monde décortiquait la chair et réservait  délicieusement dans ce plat communautaire…

Bien certainement qu’on se bourrait la face en même temps…

Nous avions acheté un grand pain sandwich bien frais, à la Boulangerie Pelletier…

Le summum du party arrivait lorsque tous les crabes étaient vidés et que le bol débordait : Chacun un sandwich beurré frais, un pouce de chair et de la mayo à profusion… Avant la première bouchée, tous salivaient, c’était COCHON !

Le weekend dernier, à Rimouski avec mon ami et partenaire Stéphan Leclerc, en camping, pour un congrès, je remémorais cette histoire…

Il y avait 30 minutes d’attente au Restaurant du Phare à Pointe-aux-Pères, où nous adorons aller manger, lors de nos passages dans le bas du Fleuve…

Nous avons alors décidé d’aller se chercher un lunch à la Poissonnerie du Phare : Un pot de chair de crabes a coûté plus de 25.$! Avec les bourgots marinés, quelques crevettes et des croutons à l’ail, notre piquenique pour deux, dans la roulotte a coûté plus de 50.$… Les prix ne sont plus les mêmes, mais, une fois par année, ça vaut vraiment la peine de se faire plaisir!

Bonnes Vacances et profitez de la Vie!

 

Richard XXX

Cliquez pour agrandir. Vous pouvez sauvegarder, utiliser, partager ou imprimer, sans autorisation autre que d’indiquer l’adresse du blog.

Publié dans calendriers | 1 commentaire

Un retour au Miller Zoo…


Miller Zoo

Jeune cerf de Virginie (chevreuil beauceron) – l’enfant et le faon (jeune daim, le chevreuil européen) – la maison dans les arbres des ratons – Opy l’ourson

Juillet est synonyme de vacances…

L’éloignement géographique, particulièrement hors du Canada, pour les vacances, peut coûter cher et ternir le merveilleux de l’aventure!

J’ai de bons souvenirs de voyages vacances en famille et les plus mémorables l’ont été à la découverte des animaux dans les jardins zoologiques. Une fois par année nous allions piqueniquer au Zoo de Québec et parfois à Granby, où je me rappelle avoir joué avec un bébé éléphant!

Il y a quelques années, j’y suis retourné, mais je trouve les prix d’admission assez salés (39.95$ + txs /1 adulte pour 1 journée). En couple ou famille, 500.$ est facilement dépensé en 2 ou 3 jours!

Cette semaine, je me suis fait un cadeau d’anniversaire en me procurant une ‘passe annuelle’ au Zoo Miller* de Frampton au prix de 36.25$ taxes incluses!

Une visite familiale ne coûte que 42.$…

La vocation de ce parc animalier est bien différente des grands jardins zoologiques ou réserves du Québec, mais l’intérêt particulier est fantastique…

Tous les animaux sauvages qui ont été recueillis par Émilie et Clifford Miller et leur équipe, ont des histoires, des originalités ou des anecdotes…  

Ils ont quelque chose de spécial, ils semblent heureux et reconnaissants!

Enfin, il y a Bonny et Clyde, les cougars, nés dans un zoo de Toronto qui a fermé, et sauvés de l’euthanasie par les Miller, qui me semblent toujours de mauvaise humeur, mais il se peut que ce soit pour le show?

Enfants autant qu’adultes seront passionnés d’apprendre et surement émerveillés  par le dévouement des humains qui se sont donnés mission de sauver ces superbes animaux.

 

Les vedettes 2017 seront sans doute les garnements Opy et Chibs, les deux oursons qui ont passé le printemps dans la maison familiale des  Miller, en harmonie avec leur berger allemand!

Ils ont maintenant intégré un superbe grand enclos tout neuf, un vrai parc d’amusement spécialement conçu pour leur plaisir et le nôtre.

 

Une nouvelle passerelle permet de voir de haut, renards et les espiègles ratons (photo centre, prise de la passerelle).

 

Je vous souhaite un juillet à la hauteur de vos capacités d’appréciation du moment présent !

 

À très bientôt,  

 

Richard XX

 

*Pour rejoindre le Zoo Miller : 20, route Hurley
Frampton, Québec, Canada
G0R 1M0

millerzoobeauce@hotmail.com

Téléphone : 418 479-2000

Cliquez pour agrandir. Vous pouvez sauvegarder, utiliser, partager ou imprimer, sans autorisation autre que d’indiquer l’adresse du blog.

Publié dans calendriers | Laisser un commentaire

Force de la Nature v/s Modernisation


Il y a plusieurs années, on m’a répété cette phrase dérangeante : ‘Laisses au temps le temps de faire son temps.’ Lorsque l’on est pressé de voir arriver les résultats, presser le citron n’est pas nécessairement rentable.

 

La ‘catastrophe’, vécue en mars et avril, a fondu et la végétation en a pratiquement fait disparaitre  toutes traces.

La ‘modernisation’ et la ‘science’ de laboratoire ont presque fait disparaitre la médecine par les plantes, l’herboristerie, la nature en général. Aujourd’hui, la reproduction synthétique ou artificielle des éléments, remplace très souvent la cueillette des plantes sauvages ou même la culture biologique de végétaux ‘guérisseurs’.

 

Jean-Marc Dupuis, dans sa lettre : ‘Néo-nutrition’ du 30 mai, nous dit :

 « Les politiques agro-industrielles modernes ont anéanti des siècles de savoir-faire ancestral dans nos campagnes ;

 

Une crise sans précédent se profile avec l’érosion des sols, la pollution des cours d’eau, le changement climatique, la plus rapide disparition jamais observée dans l’histoire de la biodiversité ;

 

Une perte de contact bientôt totale de notre civilisation avec la nature, l’univers des végétaux, des plantes que ce soit celles qui se mangent ou celles qui guérissent ; 
Les nouvelles générations de pharmaciens et de médecins ont perdu pratiquement toute connaissance en botanique, herboristerie et plantes médicinales… »

 

Lorsque les européens arrivèrent dans les Amériques, ils ont survécu grâce aux médecines des amérindiens. La médecine chinoise date de plusieurs millénaires…

 

Cette ‘Force de la Nature’ est extrêmement puissante, cependant elle semble très peu payante, en terme monétaire.

 

Pourquoi?

Il faut de la patience, elle est difficile à industrialiser, à rentabiliser…

Il lui faut beaucoup de soins, d’attention afin de ne pas en épuiser les ressources…

Les producteurs doivent importer de la main-d’œuvre pour cueillir à petit prix, les petits fruits…

 

Un médecin, chirurgien, oncologue ou pharmacien peut espérer un gros salaire à la fin de ses études. L’industrie de la ‘santé’ lui garanti un emploi à vie, s’il en respecte les ‘règles’.

 

Combien gagnerait un herboriste?

Où peut-il étudier, apprendre et enseigner la cueillette, la culture, la conservation et la transformation des ‘recettes’ ancestrales???

Si quelques-uns y parvenaient, ils devraient prouver, même après des siècles de succès, que leurs médecines fonctionnent vraiment dans le cadre de nouvelles normes…

 

Je vous souhaite un juin d’appréciation, hors normes!

 

À très bientôt,  

 

Richard XX

Cliquez pour agrandir. Vous pouvez sauvegarder, utiliser, partager ou imprimer, sans autorisation autre que d’indiquer l’adresse du blog.

 

 

 

 

Publié dans calendriers | 1 commentaire

Résilience


C’est quoi ça?

C’est la capacité de pouvoir retrouver ses propriétés initiales après un dégât…

Jeudi saint, après 33 jours d’exil dans un agréable ‘refuge’, j’ai enfin pu réintégrer mon domaine.

Heureusement, au retour de l’électricité, le séchage et la remise en état de l’habitabilité, l’eau et les communications, n’ont pas révélé de trop mauvaises surprises.

mai 2017SS

La maison avait retrouvé son confort et, jusqu’à la fin d’avril, mon temps a été consacré presque exclusivement à la clientèle de mes services d’impôts.

Ce mois-ci, la Nature sera de la partie, afin que ce petit paradis retrouve l’éclat et son énergie d’avant…

Aujourd’hui, observant la neige toujours présente, le sable recouvrant les parcelles de terrains qui s’assèchent, les clôtures souillées, cassées et renversées, j’ai en mémoire les lendemains du ‘déluge du Saguenay’, la ‘crise du verglas’ et l’ouragan ‘Irène’

Les paysages s’étaient modifiés, étaient différents, mais toujours, la magie et la puissance de la Nature ont su provoquer l’émerveillement.

J’ai beaucoup de gratitude envers toutes les personnes qui nous ont supporté et beaucoup aidé à passer à travers de cette quarantaine de jours très difficiles. Lorsque je dis ‘nous’ j’inclus mes voisins qui ont pu demeurer chez-eux, mais qui ont vécu un stress extrême, sans parler les pertes matériels qu’ils ont subi.

Mai sera un mois de résilience et de défis…

Je pari que les couleurs vives et brillantes reviendront pour ma prochaine publication..

À très bientôt,  

 

Richard XX

mai 2017

Cliquez pour agrandir. Vous pouvez sauvegarder, utiliser, partager ou imprimer, sans autorisation autre que d’indiquer l’adresse du blog.

Publié dans calendriers, Non classé | Laisser un commentaire