Les émotions d’hiver…


C’est sous une belle luminosité, tout autant lunaire qu’ensoleillée, que s’amorce ce deuxième grand mois d’hiver…

 Comme c’était le cas en début de saison, étant physiquement en pleine forme, ça donne le goût d’aller jouer dehors.

 Je n’ai jamais aimé déneiger le toit de la maison…

Cependant, appréciant mon genou refait à neuf, je dois dire que pour la première fois, sans craindre les ‘effets secondaires’, j’aime ça !

La photo du mois est celle de la résidence de mon voisin d’en face. Il n’a pas à se préoccuper à déneiger son toit, mais quand ça descend, vaut mieux ne pas se trouver en dessous !

En mi-janvier, une mini réplique des évènements de mars 2017 est venue troubler ma tranquillité et celle de mes voisins…

Durant une semaine, après les fortes pluies qui ont provoqué le décollage des glaces, l’embouchure de la rivière Calway s’est de nouveau obstruée. L’eau ne passait plus sous le pont!

 Heureusement cette fois, elle a pu s’écouler vers les fonds en passant sur la rue. Celle-ci a été fermée durant 6 jours… (Il y a des photos sur mon mur FB, publiées les 14 et 15 janvier)

 Les émotions, la crainte de revivre l’exil m’ont rapidement fait adopter le mode urgence… J’ai maintenant de ‘l’expérience’, l’ayant déjà vécu…

 En moins de 24 heures, tout était prêt pour affronter le pire…

 N’appréciant pas vraiment vivre en fonction de ce qui ‘pourrait arriver’… Ayant en tête des scénarios catastrophe, tout de suite le physique réagit comme si je le vivais réellement: insomnies, perte d’appétits, stress intense et impossibilité de reprendre contact avec l’Être que je suis vraiment…

 Les changements climatiques font partie des choses que l’on ne peut changer.

Avant 2017, je n’avais aucune crainte des effets de la température… Lorsque ‘Irène’ (ouragan) est passée, étant sur la galerie, au bord de la rivière, c’est avec stupéfaction mais sans grande crainte, que je regardais des troncs et même des arbres entiers descendre à des vitesses vertigineuses…

Je le vivais dans le présent, non pas dans la tête!

 Je ne souhaite pas devoir subir à nouveau ce genre d’affections émotives, mais je peux affirmer que « Vivre le ‘présent’, ça fait donc du bien! »

 À bientôt,

 Richard XXX

Cliquez pour agrandir. Vous pouvez sauvegarder, utiliser, partager ou imprimer, sans autorisation autre que d’indiquer l’adresse du blog.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans calendriers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s